Catégories
France

Subconscient

Le corps subtil et invisible la présence qui vous anime.

L’identification à notre corps

Mais ce n’est que le début d’un voyage

Maintenez votre attention sur votre corps subtil pendant quelques instants.

Il se peut que vous perceviez votre corps sous la forme d’une image luminneuse.

Et si vous êtes très visuel il es peut que vous observiez votre corps sous la forme d’une image lumineuse. Accordez d’avantege d’attetion à la sensation qu’à toute image pouvant se présenter. Le corps subtil joue le rôle d’une charnière entre votre identité forme et votre identidé Essence., votre véritable nature. Ne rompez jamais le contact avec lui.

Ce que vous percevez comme une structure physique dense et nommez le corps qui est sujet au maladies à la aviellesse et à la mort n’est pas réel, en fin de compte ; ce n’est pas vous. c’est une fausse perception de votre essence véritable qui se situe au-delà de la naissance et de la mort.  Cette impression erronnée est le fruit deslimites de votre mantal qui parce qu’il a perdu tout contact avec l’être fait du corps la preuve de la croyance illusoire en la division                      et justifie ainsi son état de peur. Mais ne vous détournez pas pour autant du corps car sous ce symbole d’impermanence, de limites et de mort que vous percevez comme la créatoin chimérique de votre mental se dissimule la splenduer de la réalité essentielle et immortelle de qui vous êtes.

Ne fixez pas votre attention ailleurs que sur le corps quand vous cherchez la vérité car vous ne la trouverez nulle part ailleurs. Ne vous battez pas contre le corps car si vous le faites vous vous battrez contre votre propre réalité. Vous êtes tout de même ce corps que vous pouvez voir et toucher. Toutefois il n’est qu’un fin voile illusoire qui abrite un corps subtil , invisible lui-même la porte d’accès à l’Être, a la vie non manifestée  Par le corps énergétique vous êtes inévitablement relié au grand tout non manifesté, éternellement présent et qui ne connaît ni naissancce ni mort. 

Grâce au corps énergétique vous ne faîtes qu’un avec Dieu, à tout jamais.

La clé c’est d’être en contact permanent avec votre corps subtil, de le sentir en tous temps. Au lieu de vous projeter mentalement loin du présent, enfoncez vous davantage dans le moment présent; ceci approfondira rapidement votre vie. Plus vous dirigez votre conscience vers votre corps énergénique plus la fréquence de vos vibrations est élevée. A ce niveau vibratoire plus élevé la négativité ne peut pas vous perturber. Et vous tendez naturellement à vous attirer des situations nouvelles. qui reflètent cette fréquence vibratoire.

Le corps subtil: un réhausseur de sens de sensations de ressentis;;;;

Ecoutez cet adagio avec vos cinq sens et ressentez votre corps subtil.
Puis potez votre attention sur les basses; et avec votre corps subtil ressentez la musique dans toutes les cellules de votre corps. Dans votre espace intérieur la musique prend du volume.

/

La sieste de 3 minutes

Chère Oxygène,

Au départ, je suis comme tous les matins dans le calme mental. Oxana, pour suivre tes conseils et arriver à penser avec LE COEUR, je vais mettre mon cerveau de côté. Je me centre sur mon cœur afin d’y ressentir par exemple la « matrice divine »…. Voilà mais je ne ressens rien…(mais je n’ai pas attendu longtemps, c’est vrai).
Par contre, j’ai vite pensé que tu pouvais me guider. Et voilà ce qui m’est arrivé:
A l’instant même où j’ai prononcé mentalement ton nom j’ai ressenti, fort, comme une irruption, l’éveil de mes cellules au niveau du haut des poumons, partant du sternum vers la droite et vers la gauche (mais un peu plus fort à gauche). Et aussi d’autres cellules..bien plus bas..etc.
J’ai réellement été stupéfait par cette réaction. Une nouvelle expérience dans ma vie, qui m’ouvrira certainement des horizons nouveaux.

Je dois préciser qu’un quart d’heure après, j’ai senti sans cause apparente mon cerveau se mettre tout entier (globalement) en tension. Un ressenti que je lie habituellement à la concentration, à l’attention, aux lectures méditatives. Une voie d’accès à la conscience.
Tu t’en es, je pense, aperçu, ma pratique habituelle, c’est l’analyse réflexive. Mais, comme je te l’ai dit, j’ai depuis longtemps la conviction, ou plutôt l’intuition que le cerveau a quelque chose d’autre à nous apprendre.
Et c’est pourquoi j’essaye depuis peu de renoncer à la concentration (qui finit par me tendre le cerveau, comme la migraine) pour aller vers la méditation et le calme mental.
Penser avec le cœur serait se désinhiber de la pensée, pour laisser le champ libre et ne pas entraver le ressenti des sentiments, et des émotions.
Bon je t’ai, sans doute bien fatiguée avec mes réflexions contre la réflexion!

Je crois donc avoir compris ce que signifie penser avec le cœur. Et je vais retourner vers la matrice divine, puisque tu viens de m’en montrer le chemin. Je t’en remercie de tout mon cœur.
A bientôt
Xavier.

40.000 NEURONES DANS LE COEUR

Cher Xavier,

Cher Xavier, pour répondre à tes questions:
Les informations que je te donne me proviennent directement de la « Source Divine »: Yeshua (Jésus Christ).
Nous avons, Lui, moi (moi et bien d’autres personnes comme moi), le même code génétique, et donc la même essence divine.
Les réponses que tu cherches sont dans ton ADN, c.a.d. en toi-même. Elles te donneront l’accès à une source d’informations, méconnue de la plupart des êtres humains sur cette Terre..
En cette période d’évolution planétaire, nous sommes là, de plus en plus nombreux, à vouloir en parler tous ensemble, à ceux qui le voudraient bien. Beaucoup de personnes peuvent accéder à cette Source en travaillant sur eux-même: purification du corps physique et/ou mental, travail sur les énergies, démentellement d’ego négatif etc..(nous, nous continuons également ce travail, puisque nous sommes aussi soumis aux pressions et influences des fréquences anti-vie; et ceci beaucoup plus que les gens normaux).
Ce travail permet de faire évoluer la Conscience et d’accéder à cette information donc à la Vérité pour devenir l’être multidimensionnel – Humain organique originel.
Je vous souhaite cela de tout Cœur .

L’ADN est composé de 12 spirales et il ne nous en reste plus que deux. Un voile énergétique recouvre actuellement les dix autres spirales.

Dans la 3ème dimension l’ADN ne comporte que deux spirales activées.

Le Chant Lumière avec les 12 notes (tons et demi-tons de la gamme) divines est un chant de mémoire cristallin qui permet la re-connexion avec l’ADN physique.

La physique quantique est maintenant en mesure d’expliquer parfaitement comment agir sur notre ADN.

Bonjour xavier 

Oui vous lisez bien l’ASMR (Autonomous Sensory Meridian Response) peut provoquer une forme d’orgasme cérébral qui se déclenche grâce à des stimuli auditifs : sons, musique et voix.

Josée notre professeur de Musique a réalisé une oeuvre associant le chant lumière au langage lumière chuchoté avec la technique de l’ASMR, le résultat est époustouflant (écoutez les extraits des 12 pistes).

Selon les études, cet orgasme cérébral va se manifester par une sensation de massage du crâne ou des chatouillements dans la tête, la nuque, puis le long du dos et pour finir en extase d’un sentiment de bien-être général ! Ces sons vous ferons frissonner car ils sécréteront de la dopamine dans votre corps, la dopamine qui est habituellement nommée l’hormone du bonheur se trouvera activée en vous, un vrai bonheur intérieur et à vivre absolument !

Profitez vous aussi dès maintenant de l’ASMR, suivez ce lien et activez votre dopamine !
                                                                                                                                                              Découvrir l’ASMR, c’est comme pénétrer dans un univers parallèle, dépaysant, où tout serait beaucoup plus lent et plus doux. Génial, non ?                                                                                                                                                                     Je vous laisse découvrir ici comment Josée a créé un chant lumière chuchoté (en ASMR) en associant en plus les 12 brins de l’ADN quantique, suivez ce lien.
Naturellement vôtre, 

Michel & Josée

P.S. : Le chant lumière associé au langage lumière chuchoté aura des effets sur votre comportement et votre état de bien-être, tout en élevant votre fréquence vibratoire.



Pour la conscience voir Chaine vidéo  » Monsieur phy »

L’ hypoxie heureuse.

L’hypoxie est le manque d’oxygène dans les poumons:
https://www.bing.com/videos/search?q=Hypoxie+heureuse&&view=detail&mid=EE7434F6E0EABFEE1EDAEE7434F6E0EABFEE1EDA&&FORM=VRDGAR


Une pensée surgie hors de tout contexte: « tu l’as payé quand tes godasses vont mieux? ».
La sensation remplace la pensée. L’image mieux que la mémoire analytique (ex: univers =? Cerveau). L’image pour démarrer la contemplation. Ce qu’il reste lors de l’entrée en ataraxie, c’est une sensation d’être et de présence qui englobe le tout et que le corps énergétique n’a pas de frontière (Eckhart TOLLE). A méditer.
La sensation remplace le sens: je me dilue dans l’univers (vision, ressenti).
Champs énergétique, gravitationnel, électromagnétique, champ d’informations, champ scalaire de Higgs..etc. Ondes neuronales.
• Ma conscience est une antenne qui capte et réunit ces différents champs. Le résultat est le champ universel, que d’autres nomment le CHAMPS UNIFIÉ DE CONSCIENCE.

LE CHANGEMENT
Régénération mentale et physique. Méditation, détente, lâcher prise, pensées calmes, vacuité, vide mental, visualisation mentale, créativité. Réalisation de tâches complexes. Émission d’ondes Béta, bouclier face au bavardage mental, aux pensées compulsives, vagabondes.
Méditation pour résoudre un problème:
CORTEX: élévation de l’esprit, contexte, concentration, réflexion analytique, synthèse.
SUBCONSCIENT: recul, vide mental, vue d’ensemble, demande au format visuel (une photo) au subconscient, attente, certains disent: déposer une demande à l’univers. Attention: le retour, la réponse peut surgir quelques minutes ou plusieurs jours plus tard, quad on n’y pense plus). Sous la forme d’une forte intuition: un EUREKA!

« Bon dieu, mais c’est… bien sûr !

7h30: Je me réveille avec dans mes yeux la vision d’un grand livre, grand ouvert. Malheureusement je n’arrive pas à lire le texte imprimé.
Ce n’est pas la première fois.
« J’ai rêvé de l’amour naissant avec une femme agréable ».
Arrêter de penser, une émotion va survenir (intuition survenue lors de l’ataraxie).
(J’attends alors une idée, une phrase, un Euréka).
Ça fait très longtemps que j’ai l’intuition que mon cerveau (ou ma conscience, ça dépend des points de vue) m’apporte beaucoup plus que mon Ego (Ego vu comme la somme des expériences matérielles et spirituelles vécues jusqu’alors).

Lundi 15 avril. Anoxie pratiquée depuis le 1er avril. Kiné Guillaume.
– contraction du torse et autour.
– Conscience: Univers. Parce que je suis partie intégrante de l’Univers ( perception en ataraxie).
Mais l’Univers est il un gros cerveau, + de neurones dans le cerveau que de corps célestes dans l’Univers? Le cerveau de tous les cerveaux humains, passés, présents et à venir?

Quel est le but de l’apnée?
Comment respirer en état décontracté.
Petites respiration: inspiration avec bas des poumons. Expiration: faut il chasser l’air totalement à chaque expi? (Lèvres pincées).
En ataraxie je sens le sommeil venir (tache noire et lueur bleue. Là, il faut insister.
Expiration par le nez plutôt que par la bouche pour préserver le calme.
But: atteindre le rêve lucide.
Visions végétales très précises, en 3D, couleurs affirmées. Visions récentes: je suis persuadé d’être réveillé mais dans mes yeux je vois un livre ouvert. Si j’ouvre les yeux la vision disparaît. Si je fixe mon attention: idem!
Visions: en anoxie l’arrivée du sommeil est précédée de boules violettes se transformant en fleurs géométriques rouges, jaunes ou vertes.
Pensées erratiques.
(voir plus haut, A B ou A plutôt que B?). Synchronicité avec caractères A ou caractère B: le fabuleux pouvoir du cerveau.
Synchro relevé hier.

Petites pensées erratiques à l’usage de chacun: entre le sommeil et l’éveil, les énergies circulent vers 04 h. Du matin.

Et voilà ce que ça donne, ça vient tout seul sans efforts. Le crtex patine an niveau vibratoire du subconscient..

• Elle ne s’en occupe pas, maman, et y a personne qui s’en occupe!
• Est ce que mes forces est fortes que différentes tiennes?
• Non je définis rien, je vais juste rester à boire des verres d’eau.
• Même, elle a la dissenterie!
• Très jolies catasphériques
• Je sens clairement qu’il y a le type qui danse et la danse qui travaille.
• L’espace vigilant.
• C’est Dieu qui me donne ces concepts.
• Le film aéré qui soit la panne.
• Le cerveau configurel pour l’agressivité
• Je m’en fous, je quiconque
• C’était conclu, parce que l’état des lieux est grave.
• Je suis menacé, je disparais car Gainsbourg a dit « et non je suis le chateau ».
• Des pensées globales et éternelles, acouphène rythmiques ».


Visions: sur l’écran de mes yeux fermés, une étoile colorée avec de longs rayons lumineux prolongés par des filaments épars qui s’étendent en réseau entrelacés sur fond noir. Une étoile paraît exploser.

Vendredi:

« elles sont pas venues les filles de la plage, mes copines de la pointe Venus? »

Visions sur fond jaune et vert.
Avec les ondes. Si j’ouvre les yeux ça disparaît. Si je referme les yeux je vois d’autres configurations. Je ne peux pas récupérer le fond vert jaune en le cherchant avec un mouvement des yeux. Mais il revient si je le demande au cerveau.
J’ai déjà observé cela en ataraxie lorsque je demande le fond noir du sommeil au cerveau.
Ce sont des demandes conscientes. Preuve que la conscience pilote le cerveau?



Projet de discussion avec un ORL, à Tahiti.
Les sensations induites par les cinq sens sont-elles toutes traduites en courant électrochimiques et stockées, dans le cerveau, mais oû?. Et sous quelle forme? Prenons l’exemple de la vision:
Les photons en provenance du soleil sont réfléchis par les contours de l’objet, traversent la pupille, le cristallin, puis le fond de l’oeil tapissé de cellules tubulaires qui transforment les photons en un courant électrique (et chimique?) lequel emprunte le nerf optique pour aller se stocker (sous quelle forme) dans l’aire d’association visuelle (le thalamus?). Dans les quelques cm3 du volume d’association visuelle, seraient conservées tout ce que nous avons vu de notre naissance à maintenant. Après nous ne savons pas le processus qui conduit finalement à l’image.
Tout ce processus est décrit en détail dans une vidéo You Tube,. À regarder maintenant, pour élargir sa conscience.+++.


– à l’état brut dans l’aire du sens visuel.
– puis ultérieurement dans l’ère de l’association visuelle….et aprés le chemin mène t il à la reconstitution de l’image initiale probablement dans cette même aire d’association visuelle?
Ce que nous appelons vision est donc une interprétation cérébrale de signaux électriques.

Tentatives d’explications de mes propres visions. Celles ci proviennent probablement du rayonnement interne de mon corps chaud considéré, en sciences physiques, comme un corps noir. Chaque jour les photons émis par ma chaleur interne seraient un million de fois plus nombreux que ceux reçus de l’extérieur par mes yeux. Rayonnant à travers tout mon corps, une partie de ces photons finissent par passer devant mes yeux et prêts à rentrer dans le circuit décrit plus haut.
Alors, se demandent les chercheurs neurobiologiques pourquoi ne les voyons nous pas concrètement comme tous les objets que nous voyons dans la vie courante? C’est ce qu’ils appellent un paradoxe.
Leur réponse (une supposition, une hypothèse): les photons d’origine interne possèdent beaucoup moins d’énergie que ceux du soleil. Or la transformation effectuée dans les cellules tubulaires au fond des yeux nécessite que chaque photon soit doté d’une certaine quantité d’énergie, d’un quantum. Les photons internes, moins lumineux que ceux d’origine solaire, ne possèdent pas ce quantum et donc nous sont invisibles.
Eh bien, il se trouve que mes visions qui sont pour moi bien réelles et même que je les projette, sous formes d’images peu courantes, géométriques, colorées et bien plus encore, sur l’écran noir de mes yeux. Et plus surprenant, si j’ouvre les yeux (la nuit, dans l’obscurité, allongé sur mon lit), je vois sur le plafond ces images agrandies, bougeant lentement ou parfois très vite, ces taches colorées,vertes, jaunes, bleues rouges, ces nuages bleus où se forment progressivement des trous, sorte de puits d’où émergent des étoiles géométriques à rayons lumineux blancs et qui peuvent se décomposer parfois en une multitude de minuscules fleurs, formant tapis. Une multitudes de petits bâtonnets, sortes de hyérogliphes, s’agitent en tout sens (mouvements browniens?) à toutes allures, des vortex colorés surgissent et tournoient, des ondes plutôt lentes mais rectilignes sont perceptibles; mais plus souvent elles paraissent provenir de directions multiples.
Elles se propagent alors dans tous les sens et forment un fond ondoyant de couleur noire de velours.
Un infime mouvement des yeux, une imperceptible sensation sur la nuque, et la projection passe en 3D!
Je me sens immergé dans un liquide translucide noir. Sensations de présence et d’être, qui n’a pas de frontières, unité ou dilution dans le cosmos…le ciel étoilé s’insère….etc. Rester, contempler sans fixer, le regard vide, et surtout n’émettre même mentalement aucune pensée. Ce qui s’appelle contempler.
Des formes cylindriques ou pour le moins tubulaires descendent du plafond, ça et là. Perçues comme des hologrammes.
Je suis dans l’inconscient, c’est à dire dans l’univers.
Je regarde sur le mur du fond: même visions en plus grand. J’allume la lumière, tout disparaît; j’éteins une minute après tout revient. Mes yeux sont un vidéoprojecteur.

A titre d’expérience j’ai réalisé une vision beaucoup plus simple (une tache rouge) avec deux personnes à côté de moi, nous trois debouts face à un mur dans une pièce fermée, sans aucune lumière. J’ai vu et fixé une tache rouge, mais les autres n’ont rien vu.
Dommage, on ne peut donc pas en faire ni photo, ni vidéo. Mais qui sait, un jour peut-être?

Synchronicités
J’écris les mots ci-dessus, un samedi matin, au bord du lagon, à Tahiti, alors qu’une course de pirogues se déroule sous mes yeux. L’organisateur appelle, avec son porte voix les équipes féminines :
« Les femmes préparez vous » (pour la finale) et ceci au moment précis où je tape (une poule) « préparée par les femmes ». Donc deux fois les mots « Femmes et préparer  » simultanément. Coïncidence qui ne peut pas m’échapper. Coïncidence, ou bien synchronicité?

Je me souviens de deux synchronicités vécues ces derniers temps:

La première synchronicité:
Mon prénom est XAVIER.
Je sors d’un excellent film intitulé YAO, prénom du jeune acteur qui tiend la vedette avec Omar Sy. Chemin faisant, je remarque, surpris, une grande banderolle publicitaire affichant au premier étage, sur la façade d’un immeuble: « XAVIER YAO ».
Troublant, non?

La deuxième syncronicité:
Je marche vers le cinéma Liberty, en pensant par hasard à Bachir Djaoui, mon second, lors d’une mission en Algérie. Pour lui permettre de ne pas gaspiller son salaire dans des frais d’hôtel, j’avais accepté de l’héberger chez moi, dans un grand appartement loué par mon employeur au meilleur hôtel de la ville. Nous sommes donc devenus rapidement ami. Bachir, un homme fin et distingué, animé comme moi, par sa passion des femmes.Il m’a appris beaucoup de choses sur l’Algérie et les algériens, mes partenaires pour le travail. Il m’a aussi parlé de la guerre d’Algérie du point de vue algérien. Sans haine et sans passion. Il en voulait plutôt aux terroristes islamiques qui ravageaient son pays depuis une dizaine d’années. Et, qui au petit matin, livraient la tête de leurs victimes, sur un plateau, à la porte de leur appartement.
Mon ami, Bachir DJAOUI est mort il y a quelques années. D’un cancer mal placé, disait-il (à l’anus). Il m’en parlait ainsi lorsqu’ayant appris sa maladie, je l’appelais du Tchad.
Revenant en Algérie, pour une nouvelle mission en zone dangereuse, je devais revoir Bachir DJAOUI deux ou trois fois avant sa mort.

Chemin faisant, j’arrive au cinoch et levant la tête, me saute au yeux le nom de l’actrice phare, Isabelle DJAOUI au centre de l’affiche.

Une troisième synchronicité:
Vous en voulez une autre? Eh bien, j’ai acheté hier, le livre de Bertrand Picard « Changer d’altitude ». Ce matin j’ai mis son livre dans ma sacoche, je marche vers l’océan et arrivé au bord du lagon, je l’ouvre au hasard, page 314 (facile à retenir pour un matheux): l’auteur y développe sur les synchronicités!
Picard, sacoche, 314, femmes, préparer:
5 signes en 2 jours. Je me plais avec Bertrand Picard et Mathieu Ricard, son préfacier, à appeler cela « une synchronicité ».
Je me permets de vous en livrer, ici et maintenant, un extrait qui m’a branché, et qui vous branchera peut-être.

D’abord il explique une synchronicité, qui ressemble à celle que j’ai vécu avec Bachir JAOUI. Je lis je cite Bertrand Picard:
« Je roule en voiture sur l’autoroute avec une amie guérisseuse qui me raconte des choses que j’ai peine à croire. Au moment où elle mentionne le nom précis d’une personne, nous arrivons à la hauteur d’un camion portant sur sa bâche, le même nom que la personne en question! Mon scepticisme s’évanouit sur-le-champ. »
Puis Bernard poursuit:
Au-delà des vols les plus fabuleux dans des paysages féeriques, les synchronicités sont pour moi les instants les plus passionnants de l’existence. Des instants magiques où j’ai l’impression d’être accompagné même si je ne vois personne, d’être inclus dans un ensemble plus vaste où autre chose existe bel et bien, même si je ne le comprend pas.
Pourrions nous être guidés? Guidés pour nous montrer où aller, comment nous comporter, pour nous encourager dans une décision ou parfois pour nous remettre à notre place quand nous exagérons?
Le karma serait sûrement plus facile à comprendre s’il nous offrait toujours, une synchronicité explicative! Mais peut être qu’il le fait et que nous ne le voyons pas. »
 » Est-ce qu’il faut une prédisposition particulière pour remarquer les synchronicités? Je n’en ai jamais eu l’impression. Par contre il en faut une pour ne pas les voir. Il suffit pour cela de ne jamais rien chercher derrière le voile des évidences et de tout attribuer au hasard; d’être persuadés qu’il n’y a pas de monde supérieur, qu’il n’existe rien d’autre que ce que nous pouvons voir, toucher et mesurer.
On ne trouve de toute façons que ce qu’on cherche. Admettons donc que nous ne voyons pas l’entier de la réalité, soyons ouverts au reste, et nous percevrons peut-être quelque chose d’autre. Allons nous ainsi attirer davantage de synchronicités? Je ne sais pas, mais en tout cas cet esprit- là nous permettra de remarquer celles qui se présenteront ».
« J’y vois une interface concrète entre le monde du visible et celui de l’invisible entre l’état de léthargie dans lequel nous vivons habituellement et l’état de véritable éveil où le sens de la vie deviendrait évident. Où nous pourrions percevoir que nous sommes régis par des lois qui nous dépassent. Cela pourrait bien augmenter notre conscience au lieu de limiter notre liberté.

Et l’intuition ? Ce serait le moment où la chape qui nous recouvre laisse passer quelques informations, où le monde supérieur devient accessible, où des bribes d’explications nous sont offertes. On se demande toujours comment des gens comme Einstein, Newton, Archimède ont pu découvrir certaines des grandes lois de l’univers. N’ont-ils pas laissé simplement parler le monde supérieur à travers eux?

Pourtant ce n’est que le tout début du voyage. La quête commence et continuera aussi longtemps que nous aurons le courage d’en traverser les différentes altitudes. Et si vous ressentez parfois un peu de vertige devant l’immensité de la tâche, utilisez un des outils que vous aurez trouvés pour le transformer en esprit d’aventure et en désir d’exploration ».

Nouvel épilogue : ma retraite, méditation rajah Yoga, transformation illumination, le kiné et son exercice de respiration  (processus difficile) visant à augmenter le taux de CO2 dans l’organisme.

Dire bonjour aux gens dans la rue.

Refuser les discussion stériles (comme sur fbk). Lâcher prise avant que ça se gâte.
Eviter la colère. Eviter de juger les autres. Avoir une vie simple et dépouillée
Sans voiture, ni télé, avoir une vie calme. 

J’ai arrété de boire de l’alcool. Bénéfice importants sur la santé, et l’intelligence.

Le détachement : + ou – rien n’est vraiment grave

Eviter l’introspection dichotomiale
Chercher les solutions en faisant comme les matheux : équarquiller les yeux ( ça tire les oreille en arrière), prendre une bonne inspiration, regarder vers le haut et expirer doucement en ouvrant grande la bouche, et en soufflant par la gorge (ça fait du bruit) et refuser de se creuser la tête. Rester cool dans une position d’attente. Essayer de poser votre question en visualisant le problème par une image, un souvenir. Rester disponible, calme, tout juste attentif (et non pas concentré). C’est le calme mental. Recevez, maintenant, demain ou dans quelques jours la réponse à vos questions ;la pensée juste (intuition), sans si ni quoi, ni comment.

Apprendre à respirer de manière méditative. Video

Méditation respiration, yoga

Je pratique une méditation tous les soirs, les yeux fermés, avant de m’endormir. Cela m’aidera à trouver le sommeil. Si je n’y arrive pas, je continue en réduisant l’air inspiré dans mes poumons/ :

L’hypoxie heureuse

Plutôt qu’une grande apnée, peu agréable à tenir, je préferre (c’est plus confortable) réduire le débit d’air inspiré : j’inspire par le bas des poumons une petite quantité d’air juste suffisante pour faire une bulle, et je la retiens un moment dans le bas des poumons. Je garde l’air encore un peu puis j’expire, jusqu’au bout le plus doucement possible. Et je continue comme ça. Le débit de l’air dans mes poumons est ainsi diminué sans stress…Les pulsations de mon cœur diminuent. Mes pensées aussi qui finissent par disparaître.
Je suis en route vers le calme mental : sensations de vide, de flottement dans l’espace noir de velours…Je reste un petit moment à la fin de l’expiration, savourant ces sensations, puis je reprends et conserve ce cycle.

Personnellement je pratique l’hypoxie deux fois par jour (c.a.d. la respiration réduite). Le soir dans mon lit pour rentrer dans le calme mental puis m’endormir. Le matin, pour ressentir l’énergie, puis être en forme au lever du lit. Un peu difficile au début, depuis plus d’un an, c’est devenu un automatisme bienfaisant.
Le plus surprenant c’est que j’ai acquis ainsi une attitude bienveillante envers autrui, une facilité à lâcher prise. Cela m’amène à être décontracté toute la journée. A m’endormir sans pensées discursives et à être en forme du matin jusqu’au soir. 
Dans la journée, si besoin est, en cas de fatigue ou de stress, l’hypoxie me relaxe en quelques minutes. Facile à pratiquer donc, en extérieur, debout les yeux fermés, et  même en marchant (les yeux ouverts). Valable pour une sieste de 3 minutes au bureau, ou au bistrot par exemple. J’ai également complètement arrêté de boire.
Je vous souhaite une hypoxie joyeuse et heureuse.

J’ai pu constater que ces respirations de mon corps détendaient mon esprit (c’est la fameuse relation « corps/esprit »). et qu’après plusieurs mois de pratique elles ont développé chez moi des réactions « de bienveillance, de compréhension et d’amour des autres » qui m’ont transformé
Donc des relations plus calmes, donc plus faciles avec les gens.
Plus étonnant encore les agressions verbales paraissent rebondir sur mon casque (neurologique?) et n’affectent plus mes pensées…Je ne cherche plus à avoir le dernier mot. Je lâche prise.

Sur Bing et You Tube: « Qu’est ce que l’Ame? philippe guillemant »…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.